À la Une: préserver l’océan…

À la Une: préserver l’océan…



Publié le :

« Brest : le monde au chevet des océans malades » : c’est le grand titre de Ouest France. « Première mondiale, le One Ocean Summit, le Sommet de l’océan, se tient à Brest jusqu’à vendredi. Consacré à la protection des océans, il ambitionne de donner naissance à des engagements signés par 35 pays. »

« L’océan pourrait presque passer pour un nouveau venu à l’agenda des grandes conférences internationales sur l’environnement, et voilà qu’il opère une percée remarquable en 2022, pointe Le Monde. Cette année, il constituera l’ordre du jour d’au moins six grands rendez-vous. Reflet tout à la fois d’enjeux géostratégiques grandissants, de la prise de conscience des bouleversements en cours sous le coup du changement climatique et des convoitises que ses ressources éveillent. Le premier de ces temps forts a donc lieu à Brest, à partir de ce mercredi. Une vingtaine de chefs d’Etat ou de gouvernement devraient se rendre à ce One Ocean Summit, voulu par Emmanuel Macron dans la continuité des quatre rencontres sur le climat One Planet Summit, organisées par la France depuis 2017. »

Un espace convoité…

L’enjeu est important, souligne Libération : « ce sommet espère donner un coup d’accélérateur à un futur traité destiné à protéger et gérer la biodiversité des zones maritimes situées au-delà des juridictions nationales. La haute mer concerne près de la moitié de la superficie de la planète et ses ressources, encore largement inconnues mais potentiellement colossales, font l’objet de convoitises croissantes. »

En effet, la haute mer est convoitée « pour ses poissons et donc par les flottes de pêche, bien sûr. Mais aussi désormais pour ses ressources génétiques. Certaines protéines ou gènes d’organismes issus des eaux profondes et de la haute mer représentent un potentiel énorme pour de nombreux secteurs : médecine, pharmacie, biotechnologie, nutrition, cosmétiques… »

Un espace riche…

« La mer est un océan de promesses », s’exclame Le Parisien. Exemple : « ce ver marin, Arenicola marina, aux vertus extraordinaires, capable de vivre 6 heures à marée basse sans respirer. » Frank Zal, un ancien chercheur au CNRS, a découvert que le sang de cet animal avait des vertus incroyables qui permettent d’améliorer les greffes humaines et qui aurait aussi d’importantes capacités cicatrisantes.

Autre exemple, souligne Le Parisien : certaines algues qui « ont de multiples applications médicales, antivirales, anticancéreuses, anti-âge, anti-UV… »

Ce sommet a donc pour objectif, pointe le journal, de préserver les océans en faisant « avancer des dossiers sensibles comme la pollution plastique, la surpêche ou encore la gestion des grands fonds marins. »

Un espace menacé…

Toutefois, relève Le Figaro, « malgré ce sommet, et les très nombreux autres rendez-vous internationaux prévus au chevet de l’océan, la société civile craint pour la richesse de la vie océanographique et les ressources sous-marines. Plusieurs ONG vont organiser une manifestation vendredi, à Brest. Elles ont concocté des affiches reprenant le film parodique Don’t Look Up : déni cosmique, où la présidente des États-Unis néglige l’arrivée d’une météorite qui va détruire la Terre. Et prêtent le même message à Emmanuel Macron : Don’t Look Down (ne regarde pas en bas), vers l’océan. »

Campagne présidentielle : Jadot… + Taubira ?

À la Une également, cette longue interview à Libération du candidat écologiste, Yannick Jadot… « Deux mois avant le premier tour, le candidat d’EE-LV à la présidentielle défend sa ligne politique ‘claire’ et appelle à un ‘débat de civilisation’ sur les questions d’environnement. « Notre projet, dit-il, apporte des réponses fortes et crédibles aux grands défis que sont le réchauffement climatique, l’effondrement de la biodiversité, la santé et des solutions concrètes aux difficultés des Français dans leur vie quotidienne. C’est-à-dire le pouvoir d’achat, le logement, les déplacements, l’alimentation et l’emploi. Les électeurs vont maintenant pouvoir comparer les projets : nous portons des solutions quand d’autres cherchent des boucs émissaires. »

À noter, pointe Libération, que « des proches de Yannick Jadot et de Christiane Taubira se sont secrètement rencontrés dimanche pour débattre d’une possible alliance à la présidentielle. Les Verts ont réitéré leur refus de s’effacer, appelant la gagnante de la Primaire populaire à les rejoindre. (…) On y verra plus clair dans les prochains jours. »



Source link

Author: Shirley