Les «convois de la liberté» se lancent vers Paris contre les mesures sanitaires

Les «convois de la liberté» se lancent vers Paris contre les mesures sanitaires



Publié le :

Plusieurs convois rassemblant des opposants aux restrictions liées à la crise sanitaire se sont élancés mercredi 9 février en direction de Paris, pour ensuite rejoindre Bruxelles, notamment depuis Nice. Le mouvement s’inspire de celui du « convoi de la liberté » au Canada, où des routiers bloquent la capitale, Ottawa. Pas de poids lourds, mais une centaine de voitures qui devraient arriver à la capitale française vendredi 11 février.

Avec notre envoyée spéciale à Aix-en-Provence, Yoram Melloul

L’ambiance rappelle le mouvement des gilets jaunes sur un rond-point à la sortie d’Aix-en-Provence. Comme Christiane, ils sont environ 200 à attendre « le convoi de la liberté », qui doit arriver de Nice : « Nous, on n’est pas vaccinés, on ne peut plus rien faire. Maintenant on veut qu’ils nous enlèvent ce passe. »

La possible levée du passe vaccinal début avril, annoncée par le gouvernement, ne la convainc pas : « Ils nous disent tout et tout de suite après le contraire. On sait à qui on a à faire. On ne les croira pas. Maintenant c’est nous qui allons faire la loi, pas eux. »

Quand le convoi arrive, Christiane dit sentir « des frissons » : « On ne se sent pas tout seul, et ça c’est génial. Surtout dans un tel mouvement, pour que notre pays reste libre jusqu’au bout. La France a toujours été libre, il faut qu’elle le reste. »

Les revendications sont variées, et mêlent pêle-mêle des discours sur le passe, la politique sanitaire, les vaccins… et le coût de la vie. Jean-François est motard : « Je pense à ces augmentations exorbitantes qui nous tombent dessus, avec l’électricité, l’essence, les péages et tout le reste. C’est un ras le bol général. »

Cet habitué des manifestations va jusqu’à Paris, mais ils ne sont pas nombreux à faire tout le trajet : il finance l’essence et la nourriture grâce à la solidarité des autres manifestants.

Marisa, la porte-parole de Convoy France, explique comment le mouvement s’est organisé

À lire aussi : «Convoi de la liberté» au Canada: «On pensait que tout ça était terminé, et non»



Source link

Author: Shirley