ouverture du congrès de la FNSEA dans un contexte de guerre en Ukraine

ouverture du congrès de la FNSEA dans un contexte de guerre en Ukraine



Publié le :

Le congrès annuel national de la FNSEA, premier syndicat agricole français, s’ouvre ce lundi 28 mars. Au menu des discussions qui vont se tenir jusqu’à mercredi prochain à Besançon : comment parvenir à la souveraineté alimentaire du pays ? Un sujet mis en avant par la guerre en Ukraine. Trouver le juste équilibre ne sera pas une chose aisée. Entre productivité et respect de l’environnement, le modèle agricole français balance.

Selon la FNSEA, il y aura un avant et un après guerre en Ukraine. Le secteur primaire, et en particulier le blé, pourrait voir les cartes rebattues durablement. La France n’a pas à craindre pour ses approvisionnements, mais d’autres pays, si, notamment l’Italie et l’Espagne. Ces deux pays gros importateurs de maïs dépendent des exportations de Russie et d’Ukraine. Plus loin, l’Égypte affirme disposer de stocks suffisants, mais pour quelques mois tout au plus. La guerre a perturbé aussi l’approvisionnement en engrais. 

 À lire aussi : Cours du blé: la guerre en Ukraine aura une incidence en Afrique aussi

La FNSEA s’est félicitée des mesures d’urgence prises par la Commission européenne. Il est possible notamment de mettre en culture les jachères. Une position que de nombreuses ONG ont fustigée comme un signe du retour au système productiviste. 

Organisé en clôture du congrès, le grand oral agricole réunira huit candidats à la présidentielle. Le président Emmanuel Macron, également candidat, s’est engagé à venir. Son discours sera scruté de près, vu le contexte géopolitique.  



Source link

Author: Shirley